logo_abbeville-passionTRANSPARENT.png

Recherche
 
Fermer
Patrimoines
Les Rues
Visites

 223204 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
H54e
Recopier le code :
50 Abonnés

BANNIERE-Bibliotheque.png

123.png

logo_lien_abbeville.gif

logo_lien_Club_max_Lejeune.gif

I -  Le contexte historique

                Le comté du Ponthieu

     Pagus Pontivus (=Ponthieu) était avec Pagus Ambianensis (Amiens) et Pagus Vimmaus (Vimeu) les trois parties constituant la Civitas Ambianensis (territoire des Ambiani) à l'ère carolingienne sous Charlemagne. Celui-ci le confia à son gendre Angilbert, comte abbé de Saint-Riquier pour s'opposer aux attaques des Vikings ou des Normands Scandinaves.

En 831, on retrouve pour la première fois dans les écrits d' Hariulphe, moine de Saint-Riquier le nom d' Abbatis Villa dans un dénombrement des biens de l'abbaye de Saint-Riquier. Abbeville est enlevée par la suite aux moines de l'abbaye par Hugues Capet, le confiant à son gendre Hugues et fortifia la ville une première fois (cf. les barrières défensives d'Abbeville au fil du temps).

Le premier à porter le titre de comte est le fils d'Hugues, Enguerran vers 1026. En effet, de par ses noces avec Adelvia, veuve un comte de Boulogne, Enguerran peut en prendre le titre et devient ainsi le premier comte d'Abbeville et du Ponthieu sous le nom d' Enguerran Ier.
Si son père Hugues exerçait les mêmes fonctions, il n'a jamais porté le titre de comte mais était cependant vassal du Roi de France.

En 1090, Gui reprend le titre de comte sans opposition de la part du Roi. Le comté du Ponthieu s'étend alors de la Bresle à la Canche et de l' Amiénois à la mer en comprenant trois divisions: Vimeu, Ponthieu et Montreuillois (à l'époque d'Enguerran et Gui, cela a été modifié par la suite).

Les comtes de Ponthieu montent en puissance petit à petit de façon plus ou moins violente et guerroyante: Gui Ier pour ne citer que lui fut d'abord l'adversaire de Guillaume le Conquérant pour s'allier ensuite à lui. A ce titre, il participe aux croisades avec Godefroy de Bouillon en 1098.

Gui Ier dit Talvas épouse une nièce de Henri II, roi d'Angleterre et Guillaume prend Alix pour épouse, soeur de Philippe Auguste, roi de France. De là, les comtes prennent pour devise "Nunquam polluta" et des armes: trois bandes azur sur fond d'or. Les trois bandes azur symbolisent les trois cours d'eau du Ponthieu: la Somme, la Canche et l' Authie et le fond d'or symbolise la fertilité de la terre. A Abbeville, ils ont pour résidence le château de la Cour Ponthieu. 

C'est Guillaume Ier dit Talvas et son petit fils Jean qui nous intéressent particulièrement lors de ce chapitre. Le premier accorde oralement aux Abbevillois le droit de fonder une commune mais c'est le second qui le notifie par une charte en 1184.

                La vie communale de 1130 à 1184.

     Entre la concession orale de Guillaume Talvas et la confirmation de Jean de Ponthieu, la vie communale s'organise. Dés 1133, on retrouve le nom d'un premier maïeur: Willerme. De là s'en suivent bien d'autres: Simon Ircus, Oilardus de Fiurno, Walterus de Manoriis, Wilelmus, Dudilo Carpentarius, Gonterus Cofiris, Gonterus de Tabaria, Petrus Patinus, probablement père de Gonterus Patinus beaucoup plus connu sur Abbeville sous le nom de Gontier Patin, premier mayeur "officiel" de la Ville d'Abbeville. 
Dés 1170, il existe un sceau sur lequel figure un homme armé et à cheval repris du sceau des comtes de Ponthieu.
En 1178, on retrouve une composition de l'échevinage avec Gontier Patin à sa tête. Pendant 54 ans, aucune difficulté majeure n'est relatée. Cependant, les bourgeois d'Abbeville éprouvent le besoin de demander une confirmation écrite au Comte Jean. 

II  - La charte de 1184 et son contenu. 

     "Ce qui est écrit reste mieux dans les mémoires" évoque le comte de Ponthieu en préambule. Mais il semblerait que cela ne soit pas la seule raison à l'élaboration de la charte. C'est Gontier Patin lui-même qui en fait la demande semble-t-il pour protéger certains acquis. Elle fut rédigée en assemblée publique en présence de clercs, barons, bourgeois et fut confirmée le 09 juin 1184. 

La charte d'Abbeville fut ensuite confirmée plusieurs fois successives par les différents Comtes de Ponthieu, Rois de France et d'Angleterre.
L'ont confirmée:

  • Philippe Auguste, Roi de France en 1221
  • Edouard Ier, Roi d'Angleterre dont l'épouse Eléonore était Comtesse du Ponthieu en 1272 puis en 1288.
  • Isabelle, Reine d'Angleterre et Comtesse du Ponthieu en 1337
  • Jean Le Bon, Roi de France en 1350
  • Edouard III, Roi d'Angleterre en 1361
  • Charles V, Roi de France en 1369
  • Charles VI, Roi de France en 1380
  • Henri VI, Roi d'Angleterre en 1424
  • Charles VII, Roi de France en 1436
  • Louis XI, Roi de France en 1463 et en 1476
  • Charles VIII, Roi de France en 1483
  • Louis XII, Roi de France en 1498
  • François Ier, Roi de France en 1514,
  • Henri III,  Roi de France en 1575
  • Louis XIII,  Roi de France en 1610,
  • Louis XIV, Roi de France en 1654
  • Louis XV,  Roi de France en 1718 et
  • Louis XVI,  Roi de France en 1779

La confirmation du roi Charles V en 1369 est particulièrement intéressante car elle récompense la fidélité et le courage des Abbevillois et de leur maire Firmin de Touvoyon qui chassèrent les Anglais tentant de prendre possession du comté. Ainsi , une ordonnance du Roi faisaient savoir aux Abbevillois que la Ville et le Comté ne seraient jamais dissociés du domaine de la Couronne et que les habitants du comté seraient les sujets immédiats du Roi de France. Le Roi, en reconnaissance autorise la ville à porter sur ses armes le signe de sa loyauté et de sa fidélité c'est-à-dire le bandeau d'azur parsemé de fleurs de lys d'or. Par la suite fut ajouté la devise FIDELIS. (cf. Le blason d'Abbeville)

blason complexe 1.jpg

IMG_1453.jpg


Date de création : 30/01/2019 14:06
Catégorie : Histoires - Evénements
Page lue 350 fois

Copyright Droits d’Auteur.
Les images et les textes ne sont pas libres de droits

Si vous souhaitez utiliser une des photos ou textes présentes sur le site, n’hésitez pas à prendre contact avec nous et nous expliquer l’usage que vous comptez en faire.